Our Directors

Un message du président de notre conseil d’administration, Claudio Bussandri, et du président-directeur général, Normand Rinfret

C’est avec un grand sentiment de responsabilité et d’engagement envers l’excellence que nous présentons le rapport annuel 2015-2016 du Centre universitaire de santé McGill (CUSM). Débutons par un moment fort, l’ouverture du site Glen, qui a fait suite aux étapes de planification, de construction, et d’activation et aux transferts des patients.

L’Institut de recherche du CUSM (IR-CUSM) fut le premier à déménager vers ses installations novatrices, en février 2015. Par la suite, entre avril et juin 2015, 258 patients pédiatriques et adultes, incluant des nouveau-nés en incubateurs, furent transférés de l’Hôpital Royal Victoria, de l’Institut thoracique de Montréal, de l’Hôpital de Montréal pour enfants et de l’Hôpital général de Montréal. En tout temps, la priorité était d’assurer la qualité des soins et la sécurité des patients. Les transferts se sont déroulés sans heurts grâce aux efforts et au savoir-faire déployés par nos professionnels de la santé, nos employés et nos bénévoles, sans oublier le soutien de nos partenaires : HCR, Urgences-santé, Médicar, les villes de Montréal et de Westmount, le Service de police de la Ville de Montréal, SNC-Lavalin et ses partenaires, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le CIUSSS de l’Est-de-l’Île-de-Montréal, la Société de transport de Montréal et les hôpitaux du réseau de la santé du Québec. Ces alliés ont apporté un soutien incommensurable qui a largement contribué à notre succès et à la paix d’esprit de nos patients et de leurs familles. Nous tenons, dans le cadre de ce rapport, à réitérer nos remerciements à leur endroit.

Après le dernier déménagement, nous avons célébré un jalon historique et partagé notre fierté avec nos équipes et avec toute la communauté par le biais des divers événements inauguraux qui ont eu lieu du 19 au 21 juin. La Marche pour Montréal, des concerts gratuits et diverses activités pour les familles ont complémenté les événements visant à reconnaître les contributions de notre personnel et la cérémonie officielle de coupure du ruban. Aucun événement n’aurait eu lieu sans notre comité organisateur et de nombreux bénévoles dévoués, qu’il nous fait plaisir de remercier encore une fois.

À l’instar de nos partenaires externes, chaque employé du CUSM, peu importe sa fonction ou le département pour lequel il travaille, mérite notre reconnaissance. Ensemble, ils assurent la qualité de nos activités, ce qui représente une contribution inestimable, car chacun de nos six hôpitaux et notre Institut de recherche sont essentiels à la réalisation de notre mission. Ces personnes méritent également notre reconnaissance pour leur gestion quotidienne de la kyrielle des défis auxquels elles font face. En ce sens, soulignons que l’introduction de la Loi 10 — Loi modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l’abolition des agences régionales — par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a donné le ton à une année qui s’est avérée riche en turbulences. Les établissements fusionnés et non fusionnés, incluant le CUSM, ont dû s’ajuster aux nouvelles pratiques de gestion du réseau, ainsi qu’aux nouveaux modus operandi. En même temps, le CUSM orchestrait la consolidation de ses activités sur quatre sites, soit l’Hôpital général de Montréal, le Neuro, l’Hôpital de Lachine et le site Glen. À cet égard, la préservation du continuum de soins, par le biais de différentes ententes avec nos partenaires du réseau de la santé, constituait et constitue toujours une priorité. Somme toute, l’année fut ponctuée de changements majeurs et de décisions difficiles.

Ceci dit, l’objectif ultime d’un centre hospitalier universitaire (CHU) de classe mondiale est de repousser sans cesse les limites des soins aux patients, de la recherche, de l’enseignement et de l’administration de la santé, en dépit des défis qui surviennent. Au cours de l’année financière 2015-2016, le CUSM et son conseil d’administration ont travaillé d’arrache-pied au renforcement des mécanismes de gouvernance, à la gestion des risques, à la sécurité des patients, ainsi qu’à la mise en place de changements administratifs pour mieux soutenir les objectifs organisationnels et la prise de décision basée sur les données probantes. La mise à jour de la structure organisationnelle visait également à améliorer les pratiques de gestion, à mieux s’arrimer avec les autres CHU au Québec et à rencontrer les objectifs gouvernementaux et les attentes du public en matière de gouvernance corporative. Il s’agit d’un travail continu, mais nous sommes satisfaits de constater que les efforts mis en place aideront tout un chacun à travailler au meilleur de ses capacités et sauront encourager l’excellence.

Bien sûr, on ne peut atteindre l’excellence sans le soutien de la communauté. Nous sommes donc reconnaissants envers nos fondations et nos donateurs, incluant nos médecins, infirmières, professionnels de la santé, chercheurs, employés et bénévoles. Grâce à leur générosité, le CUSM a complété, cette année, la campagne Les meilleurs soins pour la vie — une initiative de collecte de fonds d’une valeur de 300 millions de dollars, soutenant le projet Glen, les installations existantes, l’équipement de pointe et les infrastructures de recherche. Nous tenons à remercier encore une fois John Rae, président de la campagne Les meilleurs soins pour la vie et Marc Courtois, président de la campagne Les meilleurs soins pour la vie, le cabinet de la campagne et l’ancien bureau de Marketing et développement du CUSM, pour leur leadership.

L’engagement est un autre aspect essentiel à l’excellence. La campagne Parlons-en à l’Hôpital de Montréal pour enfants en est un parfait exemple. Elle encourage les patients, les membres de leur famille ou toute autre personne concernée par les soins au patient à exprimer leurs préoccupations en ce qui a trait à la sécurité, de manière à favoriser le développement d’une approche de collaboration pour la réduction des risques évitables. Par de telles initiatives, nous pouvons apporter des améliorations continues pour le bien-être de nos patients et de leurs familles, qui sont notre raison d’être.

Nous espérons que la lecture de ce message d’introduction saura mettre en contexte les résultats présentés dans notre rapport annuel. Nul doute que l’année 2016-2017 apportera elle aussi son lot de défis. Nous souhaitons donc conclure en exprimant notre profonde gratitude à tous ces gens talentueux qui travaillent intensément à faire du CUSM un chef de file dans son domaine. Ils sont notre force.

Cliquez ici pour voir le conseil d’administration du CUSM.